Partagez | .
 

 Le bar, la buvette, qu'importe le nom pourvu qu'on ai l'ivresse !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le bar, la buvette, qu'importe le nom pourvu qu'on ai l'ivresse !   Mar 21 Mai - 12:35

Le Sable Show. Une fête géante sur la plage, avec buvette, sono et barbecue. Kat a toujours aimé ce genre de party. C’est l’occasion de faire des connaissances, de se trouver de nouvelles conquêtes. Enfin, depuis quelques temps, elle y trouve un nouvel intérêt : c’est souvent lors de ce genre d’évènement, qu’on en apprend le plus sur les autres. Et ça, Kat, ça lui plait beaucoup. Personne encore ne le sait, mais elle est celle qui fait parler d’elle que ce soit à Heavenly ou sur Isla Novela. Elle est celle qui se cache derrière Hekili. Du coup, si elle peut récupérer des informations susceptibles d’alimenter son blog, elle sera plus que ravie.

Vêtue d’un maillot de bain noir une pièce qu’on peut qualifier d’ultra-sexy, elle fait partie des personnes qui donnent un coup de main derrière le bar. Les principaux cocktails, elle les connait bien, et elle s’est permise d’en créer un, qu’elle seule va servir durant le Sable Show : le Bad Kat. Quand on la connait, on ne se demande même pas pourquoi elle a choisi ce nom. Ce qu’elle y met, par contre, est un secret. Elle ne le dit tout simplement pas. Tout ce que les gens sentent en dégustant ce cocktail, ce sont les saveurs tropicales et l’alcool enivrant. De quoi faire tourner la tête aux novices en la matière ! Tout sourire, et souvent d’un ton charmeur, elle sert les hommes qui viennent la voir pour une boisson, ou parfois plus, vu sa tenue…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le bar, la buvette, qu'importe le nom pourvu qu'on ai l'ivresse !   Mer 22 Mai - 14:12

Un rayon solaire vint percuter le métal argenté d'une cannette de soda, projetant fugacement son éclat aveuglant sur la joue offerte de la jolie barmaid improvisée pour l'occasion. Les petits cylindres d'aluminium ballotaient légèrement au rythme des pas légers de leur transporteur, miroitant épisodiquement comme pour répondre aux assauts trop intenses encore du soleil tropical... Chargé de la lourde caisse, Dag passa l'étroit passage qui menait derrière le bar installé sur la plage avant de déposer adroitement l'encombrant objet sur le sol, à quelques centimètres à peine de l'épais réfrigérateur. Il actionna d'ailleurs la poignée de l'imposant appareil, appréciant le temps d'une inspiration la bouffée d'air frais que lui souffla ce dernier, avant de le remplir rapidement du contenu de la caisse...

Le suédois travaillait au bar de la plage depuis près de six mois à présent et une certaine routine avait fini par le gagner lorsqu'il s'agissait de son job... Car il ne n'était guère plus question d'un futile 'job' qu'il exerçait dans le seul but de gagner assez d'argent pour survivre... Les bars n'avaient jamais vraiment été un lieu de prédilection pour l'ancien mannequin qui ne connaissait pour ainsi dire quasiment pas la notion d'amusement et de fête... Mais l'ironie du sort avait voulu qu'il se retrouve coincé sur une île paradisiaque où le seul mot d'ordre était l'oisiveté, lui qui n'avait connu que rigueur et travail ! Le destin avait un certain humour parfois...

L'armoire réfrigérante remplie, le jeune homme fit rapidement glisser la caisse vide sous l'un des meubles avant de se retourner et de prêter main forte à la jolie brune postée derrière le comptoir... Le patron du bar les avait sommairement présenté l'un à l'autre, juste avant la soirée, mais l'ampleur de la tâche les avait rapidement séparés et Dag n'avait plus eu l'occasion de faire plus ample connaissance avec Katlyn, s'il se souvenait bien de son prénom...

S'approchant d'un groupe de jeunes femmes, un très léger sourire étirant ses minces lèvres, il prit les commandes et commença à préparer plusieurs cocktails tout en lançant un regard fugace à sa collègue...


- Hmm.. Katlyn... Tu... Pouvez-vous préparer votre fameux "Bad Kat" pour cette jeune femme ?

Hasarda-t-il, quelque peu embêté de devoir lui demander de l'aide... Et alors qu'il remplissait un verre du mélange qu'il venait de secouer énergiquement au shaker, son regard se posa sur la chevelure dorée d'une jeune femme qui sembla l'hypnotiser durant un très court instant... Mais reprenant rapidement le contrôle de ses pensées, Dag se reconcentra sur sa tâche... Les clients affluaient et il ne tarderait pas à être débordé s'il se mettait à s'éparpiller... Pourtant, il ne pu réprimer le frisson qui électrisa son échine lorsque ses yeux croisèrent ceux de la sublime jeune femme...
Revenir en haut Aller en bas
Kalie Maïnero

avatar

Messages : 2855
Cash : 3327
Statut : En cloque ^^
Localisation : Hulahula Club
Date d'inscription : 14/05/2013

MessageSujet: Re: Le bar, la buvette, qu'importe le nom pourvu qu'on ai l'ivresse !   Mer 22 Mai - 17:46

Depuis le temps que j’entends parler de cette fête, au hulahula les affiches ont étaient distribuées en quantités démesurées, moi-même, j’en avait distribué des centaines en fin de soirée. Alors a force d’en parler je n’avais plus de gout a m’y rendre. C’est ma colocataire qui m’y a forcer . Elle était certaine que je ferais de nouvelles connaissances et que je passerais une super soirée. J’en étais persuadé également n’étant sur l’ile que depuis peu. Elle avait raison de me booster. Bien sur j’aurais préféré qu’elle m’accompagne, mais elle avait ce petit air mystérieux et malicieux qui m’avait permis de comprendre que son planning de la soirée était plus que chargée.

Playa me voilà. Ce soir aucune paillette, mais une robe en mousseline bleu turquoise a volants, courte et si légère que je ne sens pas le tissu. J’avance dans la foule je croise des regards, je souris, je n’ai pas le droit de faire la tête il en va de ma réputation. Je passe devant celui qui s’agite derrière les platines. Il se trouve que c’est mon patron, je me fais toute petite, je préfère éviter qu’’il me voit. A la base je voulais me rendre au bar, je fais juste un petit détour. L’odeur alléchante du barbecue m’emmène au stand et je reviens aussitôt avec un sandwich dans les mains.

J’arrive devant le bar. Une femme en maillot de bain noir ultra sexy me lance un sourire avant de prendre ma commande. Elle a l’air de ne plus ou savoir donner de la tête. Lorsqu’elle me demande ce que je veux, mes yeux se posent sur la grande pancarte indiquant le nom du cocktail de la soirée, sans hésitation, je le tente :

- Un bad Kat s'il te plait !


Je ne sais même pas de quoi est composée la boisson. La belle brune revient et me tend le verre. La couleur est sympa, j’hume pour déceler les ingrédients secrets. Je trempe mes lèvres, et bois une gorgée. Hésitante je lui pose la question tout en la félicitant pour sa trouvaille :

- Délicieux, vraiment ! Quel est le secret de ce Bad kat ?


Je bois une nouvelle gorgée, puis tourne la tête. Je croise alors le regard d’un homme. Il ne m’est pas inconnu. J'ai beau fouiner dans ma mémoire je ne me rappelle pas plus de lui. Depuis mon arrivée sur l’ile ma vie se résume au HulaHula, l’appart et les petits magasins de proximités pour manger. Rien de bien captivant. J’en déduis, que je l’ai rencontré a la discothèque de complexe Makalae. Je replonge le nez dans mon verre. Je recroise alors son regard, cette fois ci je ne lâche pas aussi vite, mais je le laisse gagner. La lumière s’allume enfin sur cet homme. Je me souviens, je me suis servi de lui pour un spectacle, d’ailleurs il m’avait plutôt impressionné. Doug ? Dick ? Non … Dan il me semble. En fait je ne m’en rappelle pas tant que ça. Je lui souris et lève la main pour lui faire signe mais je me rends compte que c’est mon sandwich que j’agite alors je souris un peu plus pour paraitre moins cruche.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le bar, la buvette, qu'importe le nom pourvu qu'on ai l'ivresse !   Mar 4 Juin - 12:28

Le regard d'ébène de la jolie blonde se planta à nouveau dans celui du jeune homme, provoquant une nouvelle décharge électrique au creux de ses épaules, alors qu'il maintenait l'emprise irréelle qu'il avait soudain sur elle... Elle s'avoua vaincue, se détournant un instant de son point d'ancrage avant de secouer son sandwich comme pour le saluer, un sourire s'étant entiché de ses lèvres pulpeuses et ô combien désirables...
Armé de son shaker, Dag secouait énergiquement le récipient, se rendant compte trop tard qu'il avait omis d'y mettre un couvercle... Le liquide brunâtre alla éclabousser sa chemise et une partie du bar, tant et si bien que la surprise déstabilisa l'ancien mannequin qui recula de plusieurs pas, entrainant à sa suite quelques verres qui allèrent se briser sur le sol dur de l'arrière du bar... Confus, le jeune homme se précipita pour ramasser les éclats de verre et se coupa sur l'un deux... La chance semblait bel et bien lui avoir tourné le dos à l'instant même où la jolie blonde l'avait hypnotisé de son sourire enjôleur... Que lui arrivait-il au juste ?

Enroulant une serviette autour de sa main pleine de sang, décidé à vaincre la malchance, il alla chercher une pelle et une balayette afin de limiter les dégâts... Une fois les débris ramassés et jetés, il déboutonna sa chemise et la retira afin de tenter un rapide nettoyage, en vain... Frottant avec hargne le tissu blanc, il finit par perdre patience et jeta violemment l'étoffe sur le sol boisé... Les poings serrés, il ferma un instant les paupières, cherchant à recouvrer son calme... Quelques secondes semblèrent suffire et le jeune homme alla ramasser la chemise détrempée pour la renfiler... Il n'en avait pas d'autre de toute façon... Il devrait donc s'en contenter ! Et au contact du tissu humide, sa peau se couvrit d'une légère chair de poule qui le fit frissonner...

Se souvenant soudain de l'origine de son malaise, Dag chercha du regard le visage charmeur de la stripteaseuse... Et s'approchant du comptoir, il l'aborda d'un sourire quelque peu forcé...


- Bonjour... Hmmm... Kalie... C'est bien çà ?

Même s'il prenait bien souvent des airs nonchalants plein d'aisance et peut-être même de suffisance, rôle parfaitement maîtrisé, le jeune homme avait une mémoire certaine pour les choses qui attiraient son attention.. Et en l'occurrence, la jolie blonde avait suscité en lui quelques désirs inavouables dès lors qu'elle avait osé se frotter à lui l'autre nuit à la discothèque... Pour elle, il n'avait sans doute agit que d'une simple danse sans conséquence, mais cet échange, si futile soit-il, avait fait bien plus d'effet au prédateur qui sommeillait dans les entrailles torturées de l'ancien mannequin...

- Excusez le spectacle désastreux que je viens de livrer... Je crois que votre présence à réussit à me perturber on dirait... Je vous offre un autre verre ?
Revenir en haut Aller en bas
Kalie Maïnero

avatar

Messages : 2855
Cash : 3327
Statut : En cloque ^^
Localisation : Hulahula Club
Date d'inscription : 14/05/2013

MessageSujet: Re: Le bar, la buvette, qu'importe le nom pourvu qu'on ai l'ivresse !   Ven 7 Juin - 14:40

J’essaye de me contenir et de ne pas pouffer de rire. Mais voir le cocktail se répandre de cette manière, est plutôt amusant. Mes lèvres se pincent et je détourne le regard, laissant le jeune homme se dépatouiller avec sa malchance. Je sais a quel point cela peut devenir gênant d’être la risée des autres. Au même moment que le liquide avait jaillit du shaker, il y avait eu un bon nombre d’exclamations et de rires aux alentours du jeune homme. Je me concentre sur mon sandwich, que je termine après plusieurs bouchées. Je m'efforce de ne pas me retourner mais je ne tiens plus et jette des rapides coups d’œil dans sa direction. Je suis peiné de voir qu’il s’est blessé à la main, j’ai l’impression qu’il est d’un calme a toute épreuve. Il a l’air de savoir gérer ses émotion, une chose que je suis bien incapable de faire. Je décide, de ne plus lui accordé d’importance souriant dans le vide en écoutant les bribes d’une conversation qui se déroule à mes côtés. Deux femmes qui ont l’air de se chipoter pour un homme. Des gamineries qui en viendraient presque a des crêpage de chignons. Je me tourne par simple curiosité, pour poser des visages sur ces voix qui se querellent. Lorsque je reviens sur mon verre, Mister catastrophe est devant moi. D’ailleurs je sursaute, je ne m’attendais pas à le voir, non pas qu’il m’ai fait peur, je suis simplement surprise de le voir de si près, alors que quelques minutes auparavant il se trouvait a l’autre bout du bar.

- C’est bien ça oui, en plus d’être bon danseur vous avez une bonne mémoire.


Je crois bien que je l’avais tutoyer après notre danse, du coup je ne sais plus trop, j’hésite, et vu qu’il m’a vouvoyé je fais de même. Il me fait porter le chapeau pour sa maladresse, mais je ne lui en tiens pas rigueur. C’est plutôt flatteur de perturber un homme a ce point-là. Je préfère éviter le sujet de son spectacle, pour ne pas le mettre mal à l’aise. Une dernière gorgée me rafraichit le palais, et je lui tend mon verre vide.

- Avec plaisir, Dan.

Une vilaine grimace s’empare de mes lèvres. Me serais-je trompé ? j’ai l’impression qu’il a tiqué lors que je prononcé son prénom… Ou ce que je considère comme son prénom. Le feu s’empare de mes joues et ce n’est pas une réaction au soleil. Le soir de notre rencontre j’étais dans mon personnage et beaucoup plus a l’aise. Aujourd’hui je me sens petite, infiniment petite face à lui. Il a une certaine prestance qui me trouble. C’est d’ailleurs très difficile a décrire. J’essaye tant bien que mal de trouver un sujet de conversation. Je pose mes yeux sur sa main blessée. Je ne vois pas la coupure mais je me doute que l’entaille est quelque peu profonde, assez pour le gêner toute la soirée pendant son travail.

- c’est une vilaine plaie, tu … désolé … vous devriez la nettoyée avant que ça s’infecte.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le bar, la buvette, qu'importe le nom pourvu qu'on ai l'ivresse !   Mar 11 Juin - 14:30

Une légère tension, à peine perceptible, s'enticha des lèvres fines du suédois au moment où le prénom erroné s'échappa de celles de la jolie blonde...

- C'est Dag !

Ne pu-t-il s'empêcher de répondre brutalement, le ton de sa voix ayant prit un côté accusateur qu'il n'avait su maîtriser alors que son accent suédois s’intensifia soudain étrangement... Et comme pour effacer rapidement la brusquerie de son intervention, il se colla un sourire plus franc sur le visage, excuse imparable....

- Pardon... Je suis un peu énervé à cause de mes... aventures !

Le grain de peau si fin de la jeune femme se para alors d'un teint légèrement rosé, personnification indubitable de la gêne occasionnée... Ce soir, Dag avait incontestablement le dessus sur elle, au contraire de leur première rencontre où la jeune femme paraissait bien plus sûre d'elle... Mais ce changement d'état n'était pas pour déplaire au barman qui trouvait une satisfaction toute particulière a avoir l'ascendant sur une femme... Et tandis qu'elle finissait son verre, sans doute pour dissimuler aux yeux experts du suédois le malaise qui s'était insinué en elle, le regard perçant du jeune homme alla se perdre dans le léger décolleté de la belle... Il imaginait déjà ses doigts inquisiteurs parcourir la peau suave de la strip teaseuse alors qu'elle se débattait pour sa survie, comme elles le faisaient toutes, outrées qu'elles étaient qu'il osa seulement porter la main sur elles...
L'intervention soudaine de Kalie l'arracha cependant à ses rêveries malsaines qu'il effaça d'un nouveau sourire lorsqu'elle accepta un second verre...
Remplissant le récipient, avec bien plus de précaution cette fois, il déposa ce dernier sur le comptoir, pile devant la jeune femme...


- Oh oui, c'est vrai, on s'était tutoyé la dernière fois... On peut continuer ! çà ne me dérange pas ! C'est juste que j'ai tellement l'habitude de vouvoyer les clients que je ne m'en rend même plus compte parfois...

Son regard se posa fugacement sur sa main ouverte avant qu'il n'amorça une réponse au conseil de la jolie blonde...

- Ce n'est rien... C'est pas ma première coupure et ce ne sera pas la dernière, tu sais !

Jetant subrepticement un coup d’œil à l'horloge murale située derrière lui, Dag jugea qu'il était plus que temps de prendre une petite pause... Il avait travaillé d'arrache pied toute la journée et il pouvait bien s'octroyer une trêve le temps de faire plus ample connaissance avec celle qui ne tarderait sans doute pas à devenir sa nouvelle proie...
Reportant d'ailleurs son attention sur la jeune femme, il se versa un verre pour l'accompagner avant de trinquer.


- A notre rencontre !

Il bu une gorgée qui lui brûla légèrement le palais puis la gorge, forçant ses traits à se distordre en une légère grimace.

- Que dirais-tu d'aller essayer cette piste de danse ? Je prend ma pause !

Ajouta-t-il autant à l'attention de Kalie qu'à ses collègues...

Revenir en haut Aller en bas
Kalie Maïnero

avatar

Messages : 2855
Cash : 3327
Statut : En cloque ^^
Localisation : Hulahula Club
Date d'inscription : 14/05/2013

MessageSujet: Re: Le bar, la buvette, qu'importe le nom pourvu qu'on ai l'ivresse !   Ven 14 Juin - 8:09


- Alors a notre rencontre … Tchin !  


Mon verre s’appose doucement au sien en un léger tintement. Et j’offre au jeune homme mon plus beau sourire en guise de remerciement. Je bois doucement, deux cocktails en aussi peu de temps, ça risque de me faire tourner la tête, surtout que la boisson est délicieuse et le gout de l’alcool reste faible en bouche, on peut vite se laisser avoir.
Sa proposition d’aller danser m’étonne encore. L’autre soir a la discothèque il lui avait fallu beaucoup plus de temps pour m’accompagner. Certes le contexte était loin d’être le même.

- Avec plaisir …Dag !


Surprise j’accepte volontiers, j’ai bien appuyé sur son prénom, comme pour me faire pardonné de mon erreur. Il se retrouve a mes côtés en un rien de temps. Je lui tends alors la main pour qu’il m’emmène au cœur de la piste de danse. J’essaye tant bien que mal de danser comme tout le monde, mais je n’y arrive pas, je me sens idiote et mal a l’aise.  Mes mouvements sont hors tempo. Cela a toujours était ainsi  danser pour les gens, ça je sais faire. Mais danser pour moi hors du contexte du spectacle a toujours était difficile. Canaliser des mouvements juste pour éviter  d’entendre des " regarde-moi la celle comme elle se la pete". Pour le coup je ne sais pas quoi faire de mes bras, je les balances en désaccord total avec les mouvements de mon corps.  Je regarde Dag, avec une folle envie qu’il me dise qu’il n’a plus envie de danser, qu’il me prenne la main et me raccompagne vers le bar. Mes yeux l’implore presque, mais je ne sais pas si il a compris mon mal être.

- Dag … écoutes… désolé, mais je suis loin d’être en accord avec moi-même. Il va falloir que tu m’aides.

Je lui sourit, mais je sens a ma mâchoire que je suis crispé. Il faut juste que j’arrive a me lâcher et si Dag se prête au jeu se sera une délivrance  car  mon corps ne demande qu’a s’exprimer. La musique ne se prête pas habituellement pour une danse a deux.  Et sans attendre une réponse de sa part je me colle contre lui, une main plaqué sur ses lombaires, l’autre battant la mesure. J’entreprends une danse collé serré, un genre de Kizomba des plus sensuels. Je le guide et rapidement il suit l’ondulation de mon bassin contre  le sien. Je reprends immédiatement le contrôle,  j’ai même l’impression de prendre le pouvoir sur lui. Comme le soir de notre rencontre, le jeune homme m’impressionne, il n’est pas le meilleur partenaire de danse que j’ai pu avoir, mais il est doué et apprend plutôt vite. J’espère juste qu’il ne s’imagine rien d’autre avec moi et que nous sommes sur la même longueur d’onde, celle de s’amuser ensemble sur cette musique. Les dernières notes se font entendre, je me décolle légèrement de lui ou plutôt j’essaye. Mais j’ai l’impression qu’il me retient fermement dans cette accolade. Peut-être veut-il juste une danse supplémentaire en ma compagnie. Quoiqu’il en soit il me serre un peu fort, mais je n’y prête pas plus attention que cela. Je plonge mon regard dans le sien, le sourire aux lèvres.

- Dag ? Ça va ? T’as l’air tout bizarre !


Je me fais peut être des idées, mais je sens qu’il est ailleurs. Il n’a pas l’air d’être comme a son habitude. Malheureusement je ne le connais pas assez pour différencier ses humeurs.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le bar, la buvette, qu'importe le nom pourvu qu'on ai l'ivresse !   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le bar, la buvette, qu'importe le nom pourvu qu'on ai l'ivresse !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Qu'importe le flacon pourvu qu'il y ait l'ivresse (PV)
» [+18] Qu'importe le flacon, pourvu qu'on ait l'ivresse. || Aldous
» Qu'importe le flacon, pourvu qu'on ait l'ivresse (Feat Gwen)
» Qu'importe le flacon pourvu qu'on ai l'ivresse./Wes\
» Qu'importe le flacon pourvu qu'il y ait l'ivresse (PV)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Isla Novela :: 
Archives
 :: Archives :: Anciens RP :: Event 1 - Sable Show - Fête sur la plage
-