Partagez | .
 

 RP libre- Séance de bronzage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Abigail Stanley

avatar

Messages : 461
Cash : 1057
Age du personnage : 22
Emploi/loisirs : Être en vacance!
Statut : Célibataire
Localisation : Isla Novela
Date d'inscription : 15/08/2014

MessageSujet: RP libre- Séance de bronzage   Ven 15 Aoû - 21:23

Coucher a plats ventre sur ma serviette de plage, je colorais mes ongles de mains d'un lilas tendre. Une couleur que j'affectionne particulièrement, car elle me rappelais les fleurs qui poussait autre fois dans mon jardins. Juste sous ma fenêtre laissant parfois envahir ma chambre d'odeur raffiner. Je me rappelais bien avoir planter cet pouces de fleurs plus jeune, je me rappelais particulièrement de celle-ci car s'avait été un des rares moments que j'avais partager avec ma mère et mon père; avant Nora. Je me souviens du rire de maman quand papa avait glisser dans la boue, je me souviens de son air contrarier parce qu'avec ma mère ont l'avait un peu fait exprès et de son rire ensuite. Je me souviens qu'ils nous avait ensuite fait tomber a notre tours en nous pourchassant et qu'a la fin il m'avait soulever a bout de bras me faisant imiter l'avion. Ce jour la devait être un des seules moment que j'avais vraiment apprécier, car ils étaient là avec moi...  

J'aimais bien me vernir les ongles selon mon humeur. Je trouvais que se simple geste détendant et était d'une importance capitale pour passez une belle journée, même si généralement la couleurs ne se jumelais pas vraiment avec mon ensemble. En effet, aujourd'hui j'avais opter pour mon bikini turquoise celui avec lequel je pouvais enlever la bretelle soutenant le maillots avec mon coup. L'effet de bronzage étais plus beau. C'est ainsi que je me dis que je devrais probablement améliorer mon bronzage. En effet, c'était la première fois que je me rendais à la plage, ici a Isla Novella. Je dois avouer que l'endroit me plaisait... Le bruits calmant de l'eau qui se retirent, les cris des oiseaux qui se chamaillait, le sable chaux, l'odeur de crème solaire, les cris d'exclamation des enfants qui s’arrose, les bribes de conversations des autres personnes... Tout ici me plaisait. Je sentais le soleil caressé ma peau, la colorant certainement par inadvertance.

Quand finalement, je finis de peinturer le dernier  doigts de ma mains gauches. J'attendis sagement que ceux-ci sèche tout en faisant divaguer mon imagination. Observant tel personnes, donnant des notes au garçon qui passait dans mon champs de vision  ou inventant des dialogues qu'aurait certaine personne en se fiant a leur expressions faciale. J'étais calme et détendu, je me disais que mon plus gros soucis dans la journée avait été de choisir pour quel crème solaire j'allais opter. Mon choix s'était finalement arrêter sur une bouteille de trente qui s'autoproclamait la plus efficace. Enfin, je pus utiliser mes mains, car la couleurs avait sécher me rappelant mon bronzage incertains, je pris la décisions de l’améliorée. Enlevant premièrement le cordons de mon haut de maillots passant par mon cou. Je pris alors la décision de détacher aussi le nœuds former au centre de mon dos me permettant alors de ne pas avoir de vilaine trace de démarcations.

L'idée d'être coucher là sur la plage a absolument rien faire me plaisait particulièrement. Ce qui me chicotais était davantage la solitude. C'était absurde, mais elle n'arrivait pas a se faire à l'idée qu'ici elle ne connaissait personne; qu'elle allait peut-être passer son séjour sans personne avec qui traîné... Ce n'était pas tant le fait de ne pas avoir quelqu'un avec qui parler, magasiner, fêter et s'amuser qui la dérangeait, mais plus le fait qu'il lui manquait une présence rassurante... Juste quelqu'un qui s'aurait la réconforter quand elle ferais une bêtise, car des bêtises, elle en faisait constamment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duncan Willis

avatar

Messages : 261
Cash : 1154
Date d'inscription : 29/07/2014

MessageSujet: Re: RP libre- Séance de bronzage   Mar 19 Aoû - 22:38

Journée relaxation aujourd'hui, c'est ce que j'avais décidé de faire. Je m'étais levé assez tôt et j'étais allé courir comme je le faisais presque tous les matins. Il m'arrivait de prendre des journées de congé pour que mon corps récupère. Bref, j'étais donc allé faire mon jogging matinal, j'avais déjeuné et prit une douche, me demandant ce que je pourrais bien faire de ma journée. Je ne connaissais pas encore beaucoup de personnes, il y avait cette blonde que j'avais rencontrée dans un club-lounge de la ville, mais on ne s'était pas revu. Quoi qu'il en soit, en sortant de la douche, une serviette à la main pour me sécher, je me demandais pourquoi est-ce que je n'irais pas à la plage ? C'était décidé !

Il était par contre un peu tôt encore pour y aller. J'avais quelques heures à tuer avant. Ça tombait quand même bien en faites puisque j'avais quelques courses à faire. Il fallait que je regarnisse le frigidaire qui devenait dangereusement vide. J'aimais le garder toujours bien rempli, je pouvais ainsi parer à toute éventualité. Par exemple, si en allant à la plage aujourd'hui, je faisais une rencontre qui m'emmenait à inviter cette personne à souper chez moi, je pourrais le faire sans me demander si j'avais de quoi faire à manger chez moi. Il fallait aussi que je fasse le plein de supplément
alimentaire. Les différents pots que je possédais se faisaient dangereusement vides eux aussi. Je pris donc tout le temps nécessaire pour faire les courses et vers treize heures j'étais enfin prêt à me rendre à la plage et profiter un peu du soleil. Je n'en profitais pas assez malgré tout ce beau temps qu'on avait ici à Isla Novela.

Treize heures trente, je stationnais finalement ma moto devant la plage. Il y avait un monde fou, comme à l'habitude. Des familles, des jeunes qui fond la fête et d'autre qui son là simplement pour relaxer. Mes sandales aux pieds, le tube de crème solaire et ma serviette. J'avais tout ce qu'il me fallait. Je laisse mon casque sur la moto et cache les clés sur la moto. J'avais trouvé un endroit bien dissimulé, je ne risquais pas de me faire voler et dans le pire des cas, j'étais assuré.

J'avance maintenant sur la plage et mon regard cherche une place libre où je pourrais m'installer. Je ne peux m'empêcher de regarder les femmes en bikini qui m'entourent. Je passe bien souvent près de m'accrocher les pieds sur des gens couchés au sol qui prenne du soleil.

Je remarque finalement un endroit où m'installer après plusieurs minutes de marche. Tout juste à côté de ce que je qualifierais de "bombe". Ce n'est généralement pas le genre de terme que j'emploie quand je complimente une jeune femme, mais dans mon cerveau, c'est comme ça que c'est sorti. Je m'avance vers elle, mes yeux détaillent son corps du regard. Un teint foncé et des fesses à me faire rêver. Je soupçonnais des origines latines. J'arrive à ses côtés et j'appose ma serviette sur la table. Je m'installe ensuite sur le dos et place mes deux mains derrière la tête. Je jette un oeil sur ma gauche. Je lui souris en voyant les traits de son visage. Elle est vraiment magnifique. Je reporte ensuite mon regard vers le ciel et ferme les paupières pour ne pas me brûler les yeux.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail Stanley

avatar

Messages : 461
Cash : 1057
Age du personnage : 22
Emploi/loisirs : Être en vacance!
Statut : Célibataire
Localisation : Isla Novela
Date d'inscription : 15/08/2014

MessageSujet: Re: RP libre- Séance de bronzage   Mer 20 Aoû - 5:30

Découvrant les joies de l solitude coucher sur ma serviette de plage , je me dis que je devrais peut-être rentrer. Je commençais a avoir mare d'attendre là, sous les rayons aguicheur  du soleil; c'était extrêmement ennuyant de ne rien faire. J'avais envie que sa bouge, de sortir de faire quelque chose... Je voulais être divertie voilà tout, je ne désirais pas perdre mon temps coucher sur la plage à perfectionner un bronzage que personne ne complimenterais. J'était tellement ridicule; passez ma journée sous le soleil pour colorer ma peau et ainsi m'assurer d'avoir des compliments sur mon teint colorée par des hommes probablement à son retour, alors qu'ici une bonne majorité des gens avait déjà un teint foncer... C'était fou ce que faisait les femmes pour les hommes, c'est petit détaille qu'il ne remarquait souvent jamais, que se soit un nouveau vêtement, une nouvelle façon de maquiller c'est yeux, la coiffure qui avait prit près d'une heure à traficoter ou même un bronzage. C'était tellement dommage me disais-je que les hommes ne s'appercoivent jamais des détails. C'est après cet réflexion que je me promit de ne jamais mettre le paquet pour un homme qui ne remarquait rien; promesse qu’évidement je ne tiendrais pas!

Quand j’aperçus alors  d'autre groupe de jeune qui semble avoir mon âge s'amuser, un couple se pelletant plus loin, une famille dévorant des sandwichs; un dédale de personne qui semble tous bien entourer.  Tout ces gens avait l'air de s'amuser de rigoler, d'être aimer et apprécier. Alors que moi, eh bine moi, j'étais seul la en m'ennuyer.., Je prit alors la décision de quitter cet endroit; cet sortie à la plage n'avais réussie jusqu'à présent que de détruire mon morale...
J'était venu pour me relaxer, me détendre, me divertir et rencontrer des gens et la se que je faisait ressemblait plus a me morfondre sur mon sort... Ce qui avait le don de m'énerver. Quand je vins pour me lever et déguerpir de cet endroit un beau jeune homme passa devant moi, il avait l'air dans la trentaine, de belle épaules et plutôt bien bâtit. Je priais intérieurement pour qu'il s'installe a coter de moi et mon vœux fut exaucer. Je me dis que je devais avoir bête à le fixer ainsi. Je décida donc de détourner le regards, en ayant toute fois pus apercevoir que l'homme en question semblait faire de même.

C'est alors que je réalisa que je l'avais ma solution, couché sur le dos près de moi sur sa serviette de plage! Je n'avais qu'à commencer une discussion avec lui et le tour était joué! J'aurais rencontrer quelqu'un un amis peut-être bien! Ça me ferais au moins une histoire à raconter à quelqu'un si sa tournait mal... Oui, mais à qui? Je verrais sa une autre fois! Là, j'avais un autre problème; je devrais trouver comment faire la conversation... Tout naturellement, je me dis que je pourrais simplement le saluer, puis je me ravisa; j'aurait l'air bête. Je le regarda à nouveau et découvris alors qu'il lui souriait, sans que je ne m'en rendre compte véritablement. Je devais trouver une réponse et vite! Je pourrais dire une phrase super poétique et sa partirais une conversation. Cependant, ce n'était pas vraiment mon fort les poème et j'aurais l'air complètement bizarre... Et si je lui demandais de m'étaler de la crème solaire sur le dos, sa serait parfait! Déjà l'idée pensée que je la trouvais bête je devrais me retourner bientôt pour égaliser mon bronzage et j'était, comme toute personne normale, parfaitement capable de m'étaler de la crème solaire sur le devant me mon corps. Je pourrais lui demandé de rattacher mon maillot! Ainsi, je perfectionnerais mon bronzage tout en engageant une conversation avec lui! C'était une idée... horrible! J'aurait l'air d'être incapable de faire quelque chose moi même! Je pourrais lui parlé du beau temps? C'était tellement ennuyant comme sujet! En désespoir de cause, je pensais presque à l'engueuler car il rentrait dans ma bulle sa débuterais indéniablement une discussion, mais pas pour le mieux... Et puis, elle était à la plage; il y avait pleins de monde qui violait déjà son intimités... Je réalisais que j'étais bien bête de ne pas être capable d'aborder un simple garçon! Le temps passait et je me dis que je devais l'aborder au risque de prendre trop de temps et de lui faire comprendre que je me posais justement la question sur quoi lui dire pour débuter une conversation...

Je pris alors tout mon courage à deux mains, et refit une légère boucle avec les cordons prévu pour retenir mon maillot . Je me releva et me retourna sur ma serviette, sans toute fois avoir oubliée de passer ma main dans mes cheveux ce qui me donnait toujours quelque point en matière de séduction.

«Tu trouve pas qu'il fait chaud? » bafouillais-je.

Mes yeux s'écartillèrent d'horreur, c'était pire que tout ce que j'avais pus imaginer. J'avais définitivement l'air de la pire tâche au monde. Bon, je venais de tout foutre en l'air. Je n'osa pas le regarder tellement j'avais honte. Je me dis aussi que s'il répondait sa serait tout un miracle!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duncan Willis

avatar

Messages : 261
Cash : 1154
Date d'inscription : 29/07/2014

MessageSujet: Re: RP libre- Séance de bronzage   Ven 22 Aoû - 23:19

«Tu ne trouves pas qu'il fait chaud? » , bafouilla-t-elle.

Je souris doucement avant de détourner la tête vers elle. J'avais déjà discrètement admiré son visage le temps qu'elle se retourne et je dois dire que vraiment rien ne me déplaisait chez elle. Physiquement parlant à tout le moins. J'aimais quand même être capable de parler avec une femme, ça les rendait tellement plus intéressantes. Une femme pourrait être la plus belle de la planète, mais avec rien entre les deux oreilles, ça deviendrait vite lassant. Quoi qu'il en soit, mon approche avait porté ses fruits. Je ne pensais pas qu'elle m'aborderait si rapidement et mon égo en était grandement flatté. Quand même, il fallait que je garde les deux pieds sur terre.

- Chaud ça c'est certain.


Je prends une légère pause et me retourne sur le côté pour pouvoir lui faire face et la contempler d'un plein regard et non du coin de l'oeil.

- Parcontre, je ne sais pas pourquoi, mais c'est plus chaud ici depuis que je me suis installé.

Je lui sors un sourire charmeur. Bon, ce n'était pas la meilleure des "pick-up line", mais au moins on avait engagé la conversation. Mes yeux posés sur elle et ma référence sur la "soudaine" chaleur plus intense n'étaient nullement subtils. C'était une façon de la complimenter. Il y avait mieux à bien y penser et c’était légèrement impoli ou plutôt limite grossier. Il faudra que je fasse mieux à l'avenir.

- J'ai comme le sentiment que vous ...  

Je ne sais pas pourquoi j'allais la vouvoyer quand elle venait tout juste de me tutoyer. Je me reprends donc rapidement en corrigeant aussitôt le "vous" par le "tu.

- ... tu n'es pas du coin, je me trompe ?

Je remonte ma main à mon visage et me passe les doigts dans les cheveux rapidement. Juste assez pour les renvoyer vers l'arrière pour dégager mon visage de ses petites mèches du toupet qui m'embête parfois.

- Et je suis également surpris que tu ne sois pas accompagné ... je veux dire ... regarde-toi !

Je lui fais à nouveau mon sourire charmeur. Je pense que j'ai bien repris de ma légère grossièreté. À la voir seule et aussi belle, je me disais qu'elle ne venait pas du coin et j'étais surpris qu'aucun homme ne se fût installé près d'elle avant moi. Une jeune femme comme elle ne reste jamais bien seule longtemps. C'est ce que je pensais en tout cas.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail Stanley

avatar

Messages : 461
Cash : 1057
Age du personnage : 22
Emploi/loisirs : Être en vacance!
Statut : Célibataire
Localisation : Isla Novela
Date d'inscription : 15/08/2014

MessageSujet: Re: RP libre- Séance de bronzage   Sam 23 Aoû - 2:45

Quand Abigail entendis la voix de son voisin de serviette, elle fît le saut. Pas qu'il avait une voix horrible ou même trop haut percher juste qu'elle ne s'attendais plus à avoir de réponse. Elle avait sortit une réplique honteuse et voilà que l'homme à sa droite répondait comme si c'était totalement normale; comme si la question avait été d'une banalité exemplaire! Abigail n'en revenait franchement pas! S'était juste irréaliste; déroutant. Elle fût tenter de répondre, mais quoi? Sa réplique avait brusquement mis fin à la conversation qui commençais à peine. Eh bah! Elle lui donnait au moins un point pour l'effort.

Vu que personne ne répondait, elle se dit tout simplement que s'était définitivement terminer. En théorie, elle aurait du ajouter quelque chose, mais ce n'est pas comme si les choix était nombreux non plus. Elle laissa alors la situation au hasard. S'il voulait engager une discussion, il le ferait. Cet ensuite qu'elle entendit la phrase de drague que son voisin venait d'employer. Elle rit intérieurement. Il avait au moins fait l'effort? Tenta t'elle de se persuader. Elle avait déjà entendu pire et c'était presque charmant. Elle fut toutefois charmer par l'attention de l'homme, au moins elle savait que son charme affectait aussi les gens d'ici du moins; d'un des gars d'ici. Elle se dit alors qu'elle pourrait améliorée son bronzage un autre jours et elle  tourna la tête pour apercevoir un visage rieur au sourire charmant. Hum... tout ce qui l'inspirait chez un prétendant du sexe opposée. Elle se rendit alors compte qu'elle devrait lui répondre. Dans les règles de l'arts c'était bel et bien son tours de l'aborder et de poursuivre la conversation; au risque de blesser son ego et ainsi mettre fin à la conversation. Elle vint alors pour répondre quelque chose du même genre quand elle fût alors devancer.

L'homme assis près d'elle, enchaînait déjà avec un autre sujet! C'est qu'il était presser le bonhomme! Elle fut toutefois surprise de remarquer qu'il l'avait...vouvoyer! Avait-elle l'air si vielle que sa? Peut-être qu'elle était du pour un nouveau bain de lait de rose? Tant de question s'imposait alors dans son esprit! Son interlocuteur du remarquer son malaise car il enchaîna avec un tutoiement plus convenable! Quand Abigail entendit enfin la fin de la phrase de son interlocuteur elle fut surprise, paraissait-elle tant différente des autres? Paraissait-elle aussi éloignée de cette masse de gens? Le plus drôle dans cet histoire c'était qu'effectivement il avait bien cibler sa prise car elle ne venait pas de la place! Une fois de plus, elle voulu répondre mais son voisin de serviette fut encore plus vite en enchaînant une phrase qui ne put que lui faire monter le feu aux joues. Elle se regarda alors et ne découvris rien de particulier sauf peut-être de belle cuisse et des jambes très longue. Effectivement, le faits qu'elle soit seule l'étonnait aussi un peu. C'est qu'il savait lui parler! Elle se mit alors à sourire bêtement, laissant le rouge écarlate envahir c'est pommette.

Elle reprit ensuite son calme et lui adressa un sourire aguicheurs. C'est ensuite qu'elle se permit de lui répondre;

«Oh merci! » dit-elle incertaine avant d’enchaîner prudemment;«Mais je suis peut-être bel et biens accompagner? Peut-être bien que mon copains est juste allez chercher de quoi nous rafraîchir? ». Puis elle laissa sa phrase en suspens avant de proclamer quelque mots  «Heureusement pour toi, je suis en vacance et je n'aurais pas vraiment voulu m'encombrer d'un homme qui m'aurait fait rater pareil découvertes... » Enchaîna-t'elle à l'intention de son interlocuteur, ayant tout fois pus lui sourire de manière complice.  «Effectivement, je ne viens pas d'ici. Je viens d'Angleterre; de Londres, mais j'ai des origines brésilienne si c'est ce que tu demandes. Hum... Ça parait tant que sa que je suis pas de la place?  » Et un peu pour elle même elle ajouta: «J'ai l'air si perdue? A moins que se soit mon bronzage... Oui! C'est sa! Sa doit être mon bronzage douteux » Elle se rendit alors compte qu'elle pourrait avoir l'air étrange à ainsi déclara quelque phrase sur son bronzage. En tentant maladroitement de se reprendre elle demanda alors; « Toi? Tu viens d'ici?  »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duncan Willis

avatar

Messages : 261
Cash : 1154
Date d'inscription : 29/07/2014

MessageSujet: Re: RP libre- Séance de bronzage   Sam 23 Aoû - 16:04

«Mais je suis peut-être bel et biens accompagner? Peut-être bien que mon copains est juste allez chercher de quoi nous rafraîchir? »

Je souris, amusé, commençant à regarder autour de moi s'il y avait un homme seul à l'horizon qui se rapprochait de nous. Un geste seulement pour prévenir puisque je n'y croyais pas une seule seconde. Aucune chance que mes yeux s'éloigne d'elle si c'était ma copine. Probablement amusé de me voir regarder tout autour de nous. Elle enchaîne pour me rassurer et aussi, du même coup, pour venir flatter un peu mon égo.

«Heureusement pour toi, je suis en vacance et je n'aurais pas vraiment voulu m'encombrer d'un homme qui m'aurait fait rater pareil découvertes... »

Je lui souris à la suite de son sourire. Elle est encore plus belle avec un sourire. Un peu comme moi, elle réponds à mes questions dans un seul bloc. J'ai bien des choses à dire qui me viennent en tête, mais je les garde pour plus tard. Je trouverai bien une jolie phrase pour résumé tout ce que j'ai à dire.

«Effectivement, je ne viens pas d'ici. Je viens d'Angleterre; de Londres, mais j'ai des origines brésiliennes si c'est ce que tu demandes. Hum... Ça parait tant que sa que je suis pas de la place? »

Mon sourire s'étire encore plus quand j'entends qu'elle a des origines brésiliennes. J'avais donc raison ! Je l'avais su toute suite en observant ses traits, ses fesses tout de même rebondit, mais sexy et son teint. J'adorais la couleur de peau que pouvais avoir certaine brésilienne et elle, c'était vraiment parfait.

«J'ai l'air si perdue? A moins que se soit mon bronzage... Oui! C'est sa! Sa doit être mon bronzage douteux»

J'arque alors un sourcil. Moi je trouve son bronzage parfait, remarque, je ne suis pas vraiment expert dans la chose et des lignes de démarcations, c'est plutôt normal, donc. Quoi qu'il en soit, il est clair qu'à Londres, le temps est différent, le soleil moins fort surtout contrairement à Isla Novela.

« Toi? Tu viens d'ici? »

Mon sourire charmeur toujours sur mes lèvres. Je secoue négativement de la tête.

- Non, je viens d'une petite ville, Colorado Springs. C'est, vraiment différent ici que chez moi. Prendre du soleil comme aujourd'hui n'est pas une activitée vraiment répandu là-bas. Je me suis installé ici il y a quelques temps. J'avais envie de nouveau après avoir passé la fin de mon adolescence et toute ma vingtaine dans l'armée.

Je venais de me trahir en parlant. Avec ce que je venais de dire, elle pouvait facilement se faire une idée sur mon âge. Bref, en effet, l'activité la plus commune là d'où je venais c'était la chasse et tout ce qui touchait aux armes à feux. À Isla Novela, c'était plutôt prendre du bon temps et faire la fête en général. C'est pourquoi j'avais quitté l'armé pour m'établir ici. J'avais envie de connaître autres choses.

- En tout cas, ça aurait été vraiment dommage de savoir que tu étais accompagné ...

Je prends une petite pause, lui laisse le temps de sourire et continut aussitôt sans lui donner du temps de parole.

- Il aurait fallu que je le ligote et le bâillonne, le temps qu'on fasse plus ample connaissance ...

Mon sourire charmeur devient amusé. Évidemment, je blaguais, mais j'avais quand même assez d'imagination pour me donner une idée de la scène avec une fin à mon avantage parce que, il faut l'avouer, dans la vraie vie, sans doute que j'aurais fini en prison.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail Stanley

avatar

Messages : 461
Cash : 1057
Age du personnage : 22
Emploi/loisirs : Être en vacance!
Statut : Célibataire
Localisation : Isla Novela
Date d'inscription : 15/08/2014

MessageSujet: Re: RP libre- Séance de bronzage   Dim 24 Aoû - 15:42

- Non, je viens d'une petite ville, Colorado Springs. C'est, vraiment différent ici que chez moi. Prendre du soleil comme aujourd'hui n'est pas une activitée vraiment répandu là-bas. Je me suis installé ici il y a quelques temps. J'avais envie de nouveau après avoir passé la fin de mon adolescence et toute ma vingtaine dans l'armée.

Aibigail écouta attentivement tout ce que dis son interlocuteur, en faite, elle l'écouta mais la dernière phrase resta comme incomprise un moment. « J'avais envie de nouveau après avoir passé la fin de mon adolescence et toute ma vingtaine dans l'armée. ». La phrase se répétait en continue dans la tête de la demoiselle. Elle fit un calcul mentalement avec le peu d'information qu'elle avait reçu et elle découvrit qu'il devait être dans la trentaine. Il y avait facilement une bonne dizaine d'année d'écart entre eux. Ça ne dérangeait pas plus qu'il faut Abigail, elle avait fréquenter peu de personne dans sa vie et ceux-ci avait son âges.... Pourquoi quelque année ne rendrait pas le couple encore plus solide? Le faite qu'il soit plus vieux ne rendrait pas plus sérieux leur relation? Ça elle ne pouvait malheureusement pas en être certaine! Ce qu'elle pouvait affirmer avec conviction c'est qu'elle voulait bien essayer et puis qui sait si leur rencontre ne s'arrêterais pas au faite de cet journée à la plage. Elle n'aurait qu'à voir en tant et en lieu! C’était décidé; elle ne ferais pas un choix aujourd'hui!

Elle se décida finalement à lui répondre;  « Moi, j'ai quitté l'Angleterre pour quelque vacance... presque mériter. » Dit-elle en souriant tristement. Ça lui faisait mal de parler de sa, mais elle voulait le faire car son interlocuteur en avait un peu parlé. Elle  devait au moins lui dire le pourquoi de son séjour sans rentrée obligatoirement dans les détails. Elle poursuivi son histoire sans laisser à son voisin de serviette le temps de répondre quelque chose;  « J'avais besoins de... lâché prise disons. De me retrouver peut-être bien. J'sais pas trop pourquoi je suis partie en faite. Je sais juste que j'en avais besoins.... ». Elle se releva en positions assise gardant les jambes étendue. Elle observait maintenant la mer. Écoutant  les vagues se briser sur la plage. Tous se qu'elle avait dit, elle le pensait vraiment. Elle n'avais pas tout expliquer pas prit le temps de raconter le pourquoi du comment passant par le qui. Elle avait juste déclarer quelque phrase de la manière la plus sincère. Elle voulu changer le sujet voyant que ce qu'elle avait dit pourrait effectivement causée un malaise. Cependant, l'homme à sa droite fut plus rapide qu'elle et vint la réconforter simplement à la draguant.

« En tout cas, ça aurait été vraiment dommage de savoir que tu étais accompagné ...». Elle se mit à sourire, effectivement elle aurait trouvé dommage d'être accompagnée... Elle aurait trouver vraiment désolant de ne pas l'avoir rencontrée, c'était effectivement une rencontre splendide. Sans lui laissé le temps de répondre il enchaîna avec une phrase qui la fit éclatée de rire. Un rire pure et léger, presque contagieux. Elle se recoucha sur sa serviette refermant c'est yeux. C'était vraiment tout un personnage! Il avait le don, ça c'était sur, de la faire rire! Elle ne trouva pas bon de lui répondre quelque sottise car il n'y avait tout bonnement rien à répondre. Son rire devrait le satisfaire sans quoi; sa mettrais malheureusement bien fin à leur conversation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duncan Willis

avatar

Messages : 261
Cash : 1154
Date d'inscription : 29/07/2014

MessageSujet: Re: RP libre- Séance de bronzage   Mer 27 Aoû - 1:36

« Moi, j'ai quitté l'Angleterre pour quelque vacance... presque mériter. »

Je fronce alors des sourcils. Mes lèvres s'étaient entre-ouverte pour lui répondre, mais la mine sur son visage avait changé. Je m'étais donc ravisé et de toute façon elle avait toute suite enchaînée en m'en disant un peu plus, mais restant toute de même vague.

« J'avais besoin de... lâcher prise, disons. De me retrouver peut-être bien. J'sais pas trop pourquoi je suis partie en faite. Je sais juste que j'en avais besoin.... ».

Encore une fois je ne trouvais pas nécessaire de lui répondre tout de suite. J'avais envie de lui poser des questions, mais je ne pense pas qu'elle voulait en parler. Son visage avait aussitôt changé et ça n'avait pas été mon intention. Je préférais voir le sourire sur le visage d'une femme plutôt qu'une mine triste. Il fallait donc que je change de sujet et à voir sa réaction, je pense que j'avais bien réussi mon coup. D'abord son sourire et finalement cet éclat de rire tout en retournant s'allonger sur le dos contre sa serviette fermant doucement ses yeux.

Je me redresse sur ma serviette, m'assois en indien face à elle alors qu'elle a toujours ses yeux fermés. Je la détaille encore plus du regard. Je m'interrogeais maintenant sur son âge. Elle semblait jeune, sans peut-être toutefois l'être, mais je pouvais me tromper. Un joli sourire, des lèvres qui m'attiraient et une poitrine vraiment renversante. Les femmes aux origines latines étaient vraiment dans une classe à part.

- Tu as vraiment tout pour toi, tu le savais ?


Elle ouvre les yeux et me regarde.

- Je veux dire, être une femme, je pense que je serais jalouse de toi. Regarde-toi ! Un teint vraiment parfait, des fesses bien rebondit, tes lèvres vraiment attirantes, une poitrine vraiment renversante et vraiment, des yeux à s'y perdre ... C'est juste ... wow ...

Je lui souris de manière charmeuse encore une fois, alors que mon regard va se planter dans le sien. J'adore ses yeux bleus. Physiquement, je peux dire que je ne lui trouve vraiment aucun défaut et je pensais, jusqu'à aujourd'hui, que c'était impossible. Normalement, il y avait toujours quelque chose qui me plaisait un peu moins chez une femme, mais elle non. C'était, une perle rare.

- En tout cas, je vois bien que les raisons de ton séjour ici sont plutôt personnelles, je ne veux pas m'aventurer dans les détails. Par contre, s'il avait un homme là-bas dans ta vie qui t'a forcé à venir passer du temps ici, c'est que cet homme est vraiment débile. J'espère qu'il s'en mort les doigts, parce qu’à sa place je le ferais !

Je me recouche à mon tour sur ma serviette, sur le dos. Je ferme les yeux et replace mes mains derrière ma tête. C'était à mon tour de jouer la carte du silence. Ça m'amusait bien de le faire et de voir ce qu'elle allait trouver pour briser cette absence de mots entre nous. Quoi qu'il en soit, il devait bien être près de quinze heures maintenant. Ça faisait déjà un bon moment que je parlais avec cette sublime jeune brune.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail Stanley

avatar

Messages : 461
Cash : 1057
Age du personnage : 22
Emploi/loisirs : Être en vacance!
Statut : Célibataire
Localisation : Isla Novela
Date d'inscription : 15/08/2014

MessageSujet: Re: RP libre- Séance de bronzage   Lun 1 Sep - 5:14

- Tu as vraiment tout pour toi, tu le savais ?

Encore habiter par le rire qu'elle avait endosser, Abigail arqua un sourcil interrogatif. Elle rouvrit les paupières et tourna la tête en direction de l'homme qui lui avait dit pareil sottise. Elle faillit presque dire "pardon" pour s'assurer qu'elle avait bel et bien entendu pareil mensonge. Cependant, aussitôt qu'elle le regardait son voisin de serviette riposta

- Je veux dire, être une femme, je pense que je serais jalouse de toi. Regarde-toi ! Un teint vraiment parfait, des fesses bien rebondit, tes lèvres vraiment attirantes, une poitrine vraiment renversante et vraiment, des yeux à s'y perdre ... C'est juste ... wow ...

Abigail écouta tout ce que lui dit l'homme, évidement, sa bouche s'ouvra; ébahi. Elle voulu dire quelque chose, mais les mots avait glissé... C'était une rafale de compliment vraiment trop.... flatteur.  Elle voulu presque le contredire; son teint était affreux, c'est fesse commençais a grossir parce qu'elle ne faisait plus au temps de sport qu'avant, c'est lèvre était sèche, ses yeux était banale et ses seins... eh bien... elle n'avait rien à dire par rapport à sa poitrine. Comme tout personnage féminin, Abigail ne se trouvait pas "wow", bien au contraire! Elle se trouvait complètement horrible. L'homme avait probablement raison, cependant comme toute femme qui s'assume l'anglaise n'arrivait pas à le croire. Elle répondit alors;

« Merci. »

Elle n'allait tout de même pas vénérer l'homme pour quelque compliment! Elle avait aperçut le sourire charmeur que lui avait balancé son voisin, elle lui renvoya aussi un sourire du genre, mais agrémenter de l'air flatter par tant de description enjôleuse. Elle lui offrit même un regard doux et amusée, un drôle de mélange en effet, mais il était tout de même bien efficace.

- En tout cas, je vois bien que les raisons de ton séjour ici sont plutôt personnelles, je ne veux pas m'aventurer dans les détails. Par contre, s'il avait un homme là-bas dans ta vie qui t'a forcé à venir passer du temps ici, c'est que cet homme est vraiment débile. J'espère qu'il s'en mort les doigts, parce qu’à sa place je le ferais !

Oh! Messieurs tentait encore une fois de se renseigner sur le fait qu'elle soit seule. Çela l'amusait particulièrement, elle trouvait charmant et plutôt bien séducteur. Disons, qu'elle ne restait pas impassible à son charme. Elle adorait déjà son humour; elle aimait vraiment les hommes avec ce sens là aussi développer. Elle lui sourit à nouveau se recouchant sur sa serviette, elle l'avait vu faire de même et elle n'était tout de même pas pour l'observer se dorer au soleil! Elle se décida finalement à lui répondre;

« Je suis certaine que tu t'en mordrais les doigts! Dis moi, il n'y a pas d'anneaux autour de ton doigt ces parce que tu n'es pas marier ou que tu n'aimes pas la porter?  »

Elle avait dit le début de sa phrase avec une certaine touche d'humeur qui rendait le propos presque ridicule; la phrase était accompagner d'un sarcasme évident. La suite avait tout simplement été prononcer sans grande touche d'émotion avec peut-être de la curiosité. Elle se demandait réellement s'il était disponible .


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duncan Willis

avatar

Messages : 261
Cash : 1154
Date d'inscription : 29/07/2014

MessageSujet: Re: RP libre- Séance de bronzage   Sam 6 Sep - 23:20

« Merci. »

Répondit-elle à cette rafale de compliment. Je n'étais par certains si c'était un "merci" forcé ou non. Les femmes ne se trouvaient jamais assez belles. Pourtant, elle n'avait qu'à se regarder dans un miroir pour constater la beauté qu'elle avait comparativement à bien d'autre femme ! Enfin, je n'allais pas insister sur ça, pas pour l'instant. J'avais une idée derrière la tête, quitte à ce que ça foire cette rencontre, mais j'avais envie d'essayer une nouvelle tactique. Cette belle brune me plaisait beaucoup, je pourrais peut-être ruiner mes chances, mais tant pis, j'allais sans doute essayer un peu plus tard. Avant, je voulais tenter d'en savoir plus sur ses raisons qui l'on pousser à venir sur Isla Novela et sa réponse me fit aussitôt sourire.

« Je suis certaine que tu t'en mordrais les doigts! Dis-moi, il n'y a pas d'anneaux autour de ton doigt ces parce que tu n'es pas marié ou que tu n'aimes pas la porter? »

La voilà bien curieuse elle aussi tout d'un coup. J'allais lui répondre franchement. Je roule sur ma serviette pour me rapprocher d'elle. J'ai la tête au-dessus de la sienne, mon corps posé sur le sable légèrement de billet. L'action fait en sorte qu'elle ouvre les yeux et je plante mon regard dans le sien. Nos têtes sont plutôt près l'une de l'autre et je résiste très fort à ne pas jeter un oeil de ce point de vue sur sa poitrine. Un sourire amusé se glisse sur mes lèvres.

- T'as l'oeil. Non je n'ai pas d'anneau au doigt. J'ai pris ma retraite de l'armée il y a peu de temps et comme j'aurais bien pu mourir au combat, je voulais pas rendre une fille veuve. J'ai eu des histoires, mais rien de sérieux.

Je fais une pause et je la regarde en silence, plutôt assez intensément. Je garde ma tête au-dessus de la sienne, mes yeux plongés dans le sien. J'alterne mon regard entre ses yeux et ses lèvres. Je garde un sourire charmeur sur mon visage. Je lui laisse le temps de remarquer l'alternance de mes yeux entre ses lèvres et son regard, puis je laisse mon regard dans le sien. Je suis toujours silencieux. J'essaie de lui parler au travers de mon regard. Je finis par couper ce silence entre nous.

- Douce, charnue et attirante.

Lui dis-je en parlant de ses lèvres. Cette fois, je pense que ça allait peut-être se jouer. Soit je marquais des points, soit elle mettait fin à notre rencontre avec peut-être une gifle en prime. Je n'étais plus dans l'armée. J'avais envie de me risquer d'une autre façon et je pense que j'avais poussé mes limites avec cette approche plutôt agressive, disons-le, envers Abigail. Quoi qu'il en soit, j'avais réellement envie de goûter ces lèvres ...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail Stanley

avatar

Messages : 461
Cash : 1057
Age du personnage : 22
Emploi/loisirs : Être en vacance!
Statut : Célibataire
Localisation : Isla Novela
Date d'inscription : 15/08/2014

MessageSujet: Re: RP libre- Séance de bronzage   Jeu 11 Sep - 21:31

Abigail attendait avec une certaine fébrilité que l’homme à ces côtés daigne enfin lui répondre. Elle se demandait réellement si l’homme était disponible; elle avait envie de changement. Elle ne savait pas encore comment elle réagirait selon sa réponse, ce qui était certain c’est qu’elle l’avait en vue; c’était désormais sa cible. Elle s’autorisait à le surnommer ainsi désormais, car elle le trouvait de plus en plus intéressant. Il savait la faire rire et la comprendre ce qui avait tout simplement le don de la charmer. C’était plutôt étrange qu’un homme de son âge lui fasse de l’effet…

Abigail avait assimilée  qu’un homme de son tempérament ne voudrait probablement pas d’une relation sérieuse, elle avait alors décidée que leur rencontre n’aboutirait à rien de mieux qu’un peu de drague.  Elle voulait peut-être qu'une simple relation de flirt qui n’aboutirait jamais, mais c’était tout de même ça. Il commençait à ne plus être tout jeune et elle ne voulait pas se faire d’illusion. L’anglaise avait la fâcheuse habitude de s’emporter pour un rien et d’être déçus par la suite. Elle s’était, cette fois, dis qu’elle prendrait les rennes de leur relation et qu’il ne pourrait pas résister! Ce n’était pas qu’elle ait une si grande confiance en elle que le faîte qu’une jeune demoiselle comme elle ne pouvait se faire refuser quoi que ce soit de ce type par un homme! Selon les renseignements d’Aure, il était souvent même choyer par leur attention à leur égard.  Ce n’est pas tous les jours qu’une demoiselle qui n’est toujours pas dans la vingtaine vous aborde!

Elle commençait à s’impatienter d’attendre sa réponse, peut-être avait-elle réveillé des sentiments peu cotable à l’homme. Elle voulut presque s’excuser quand l’anglaise le vit se rouler sur sa serviette et s’orienter de manière à placer sa tête juste au-dessus de la sienne. Elle fût d’abord déstabilisée d’une pareil proximité, elle voulut le repousser en joignant une gifle à son refus, mais elle se retenus. Oui le geste lui avait fait faire le saut, mais n’avait-elle pas convenus qu’elle voulait une relation de flirt avec l’homme? Elle devait aussi s’accommoder à ces besoins au risque de perdre sa prise. Elle le laissa alors l’observer se doutant qu’il devait avoir une vue plongeante sur sa poitrine… Elle le regarda de plus proche laissant à ces yeux le loisir de se promener sur son visage. Elle avait observé quelque point noire à certaine endroit ce qui l’avait un peu refroidit, mais elle n’était pas pour s’offusquer pour si peu! Elle tenait tout de même à pas avoir l’air complètement cinglé…

La question qui la grugeait maintenant ressemblait à ce qu’elle devait faire. Leur soudaine proximité était évidemment due à quelque chose! Il ne s’était pas positionné de la sorte pour l’inviter à prendre le thé! Elle se mit alors à paniquer intérieurement, son cœur s’animait et sa tête ne lui procurait aucune solution. Que devait-elle faire? Heureusement pour elle, il vint briser le malaise en répondant à sa question;

- T'as l'œil. Non je n'ai pas d'anneau au doigt. J'ai pris ma retraite de l'armée il y a peu de temps et comme j'aurais bien pu mourir au combat, je voulais pas rendre une fille veuve. J'ai eu des histoires, mais rien de sérieux.

Oh! C’était très intéressant, il était donc libre! Abigail sourit à la remarque, elle afficha cependant une moue songeuse. S’il était célibataire à son âge c’est qu’il devait bien y avoir une raison. Pourquoi lassez un bon morceau de viande? C’est parce qu’il a un défaut non négligeable. Elle se mit alors à douter, songeant sérieusement à le repoussez, c’était tout de même très commandant… Il la rassurant cependant en affirmant l’avoir fait pour l’intérêt d’une demoiselle. Bon! Alors pourquoi ne pas le croire? S’il se souciait autant de l’avenir de sa « femme » c’est qu’il devenait de plus en plus intéressant. L’idée de l’homme qu’elle s’était fait se mettait à changer progressivement. Elle se concentra alors pour lui sortir une phrase aguichante, qui vu ces très bref expérience, ce fût sans aucun doute boiteux;

« C’en ai décevant; presque pathétique même… La seule chose intéressante c’est que tu as fait l’armé et c’est tout de même très sexy… elle laissa un temps à l’homme le temps qu’il assimile bien tout avant d’ajouter Ah! P’têtre aussi le fait que tu sois libre »

Elle avait dit la fin de sa phrase avec un petit sourire en coins tout de même discret. Elle s’assurait ainsi de lui faire de l’effet, preuve qu’elle reprenait petit à petit le dessus même dans la position d’infériorité où elle était installée. L’homme dont le nom lui était toujours inconnu ne répondait rien laissant un silence s’installer entre eux. Un silence peut-être bien encore plus intéressant qu’une conversation trop bien meubler. Son regard devint insistant, puis il se mit à observer ses lèvres les alternant avec ses yeux. Il voulait qu'ils s'embrassent! Elle n’en fît rien lui laissant le plaisir de l’attente qu’il se passe quelque chose. Elle lui offrit presque un sourire se contentant de s’extasier devant l’effet qu’elle faisait à l’homme. Il dût ne pas supporter le stress car il brisa le silence ce contentant de décrire ces lèvres;

- Douce, charnue et attirante.

Il devait la trouver particulièrement bête pour affirmer pareils propos, probablement qu’il doutait du faite qu’elle ait vraiment compris son message. Elle était vraiment offusquée qu’il insinue pareils propos. C’en était presque méchant… Elle s’embrasa mentalement l’insultant des pires insulte qu’elle connaissait sans tout te fois le lâcher d’un regard aguicheur. Elle se retint pour ne pas le gifler à cet instant lui laissant presque croire que sa l’enchantait d’être dans cette position. Son regards changea soudainement, car elle était incapable de se contenir elle lui cracha alors;

« Oh! Messieurs croit que je suis pas capable de reconnaître qu’on me fait des avances? Il croit que je suis trop bête elle prononça le mot sur le bout des lèvres; presque dégoûter pour assimiler le faîte que je vous plais. Tu sais les femmes ne rêvent pas toute de t'embrasser! Bien au contraire! Et moi qui commençais justement à t'apprécier… vous me décevez vraiment… Vraiment!  »

Puis elle plaqua ces lèvres sur ceux de l’homme, son soudain changement d’émotions lui permettait de prendre encore plus son pied. Elle appréciait encore plus la scène sachant qu’elle le déstabilisait, le faîte qu’il l’es sous-estimé lui assurait alors une certaine supériorité. Oui, elle s’était vraiment offusqué à son insulte, mais l’envie de lui faire comprendre qu’elle savait gérer la situation l’avait trop animée. Elle n’avait pas vraiment voulu l’embrasser jusqu’à ce qu’elle se rend compte qu’elle avait enfin trouvé le moyen de prendre le dessus. Elle avait presque déjà oublié l’insulte. Elle retira alors ces lèvres de ceux de l’homme lui permettant une certaine supériorité sur leur relation. L’anglaise n’avait pas vraiment prit le temps d’apprécier le baiser trop heureuse de son nouveau comportement. Elle n’en revenait pas! Elle l’avait réellement embrassée. Elle tourna légèrement la tête de manière à ne plus lui faire complètement fasse et elle éclata tout simplement de rire. Elle n’en revenait pas, elle l’avait fait! Elle articula alors péniblement;

« J’arrive pas y croire elle continua à rire Je les fais! En plus avec un homme de ton âge! elle fût à nouveau prisent d’un fou rire Si ont m'avait dit que j'aurait fait ça: Je n’y aurais jamais cru! Pas que tu sois particulièrement vieux ou quoique ce soit c’est juste que je suis toujours pas dans la vingtaine et que toi... elle rit à nouveau eh ben ces sa tu comprends! Songeuse J’t’es pas vexer tout de même? Ah et en passant moi c’est Abigail, Abigail Stanley juste au cas où ça pourrait t’intéressez. »


La demoiselle au origine brésilienne lui offrit un sourire pour agrémenter sa dernière réplique.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duncan Willis

avatar

Messages : 261
Cash : 1154
Date d'inscription : 29/07/2014

MessageSujet: Re: RP libre- Séance de bronzage   Ven 12 Sep - 1:10

« C’en ai décevant; presque pathétique même… La seule chose intéressante c’est que tu as fait l’armé et c’est tout de même très sexy… »

Étrange façon de commencer sa phrase, j'avais même l'impression qu'elle était entrain de se foutre de moi au début. Elle parlait doucement, laissant de cour instant de silence entre ses phrases. Plus elle parlait et plus ça s'améliorait pour moi je dirais et ça me faisait sourire. Elle me confirmait par ses paroles qu'elle me trouvait, disont, intéressant. Je ne savais pas encore à quel niveau, mais j'allais sans doute le découvrir bientôt.

« Ah! P’têtre aussi le fait que tu sois libre »

Je ne pus empêcher ce sourire qui se dessinait sur mes lèvres. Elle confirmait bel et bien ce que je pensais et, déjà que j'avais extrêmement confiance en moi, peut-être trop même, ma confiance était décuplé. Ce petit sourire en coin, même discret, je l'avais bien remarqué. C'est après cet instant que j'ai installé le silence qui à mené à ma grande surprise, à une insulte. Mon but n'était pas de l'insulter du tout, j’espérais la complimenter et par le fait même, exprimer mon désir pour elle.

« Oh! Messieurs croit que je suis pas capable de reconnaître qu’on me fait des avances? Il croit que je suis trop bête[/b] elle prononça les mots sur le bout des lèvres; presque dégoûter pour assimiler le faîte que je vous plais. Tu sais les femmes ne rêvent pas toute de t'embrasser! Bien au contraire! Et moi qui commençais justement à t'apprécier… vous me décevez vraiment… Vraiment!  »

J'arque d'abords un sourcil à l'entendre me faire ce discourt. La trouver bête ? Non. Ce n'était pas mon intention, loin de là ! Elle me vexa un peu, je l'avoue, avec son avant dernière phrase. Je pense que j'étais un homme attirant. On m'avait déjà dis que j'aurais pu faire mannequin si j'aurais voulu, mais ce n'était pas pour moi. Je ne m'étais jamais vanté des remarques qu'on aurait pu me faire et je n'avais jamais chercher a en avoir. Et alors que j'allais abandonné la partie, littéralement, vu la réaction que j'avais provoqué, elle leva la tête, séparant les centimètres qui nous séparait pour venir plaquer ses lèvres sur les miennes. Un baisé de quelques secondes. Des secondes pendant lesquelles j'étais ébranlé, mais comme je le pensais, ses lèvres étaient vraiment très douce. Après avoir séparer ses lèvres des miennes et détourner la tête sur le côté alors que je restais en place, elle se mit à rire.

« J’arrive pas y croire elle continua à rire Je les fais! En plus avec un homme de ton âge! elle fût à nouveau prisent d’un fou rire [bSi ont m'avait dit que j'aurait fait ça: Je n’y aurais jamais cru! Pas que tu sois particulièrement vieux ou quoique ce soit c’est juste que je suis toujours pas dans la vingtaine et que toi...
elle rit à nouveau eh ben ces sa tu comprends! Elle semble songeuse J’t’es pas vexer tout de même? Ah et en passant moi c’est Abigail, Abigail Stanley juste au cas où ça pourrait t’intéressez. »

Vexé ? Je ne sais pas trop en faites. Je n'ai jamais vraiment porter attention à l'âge des femmes qui m'intéresse. J'en ai connu des plus vieilles que moi comme des plus jeunes. Des filles de dix-huit ou vingt ans, j'en avais connu pendant l'armée, même à la toute fin. Pour moi, ça ne me déstabilisait pas. Et plaire à une jeune femme, ça flattait, il faut l'avouer, mon égo d'homme. C'était certain.

- Je vois ce que tu veux dire, mais non, je ne suis pas vexé, loin de là.

Je fais un sourire en coin, amusé. Elle regarde toujours un peu ailleurs que moi directement. Je reste sur l'un de mes coudes et je glisse ma main entre sa poitrine et son cou. Ma paume se plaque contre sa joue et je ramène sa tête vers la mienne. Dans une position semblable, voir plus près encore, que la précédente.

- Vraiment content de te connaître, Abigail.

Je lui fais un sourire, amusé, elle peut sentir la suite des choses.

- Moi c'est Duncan. Duncan Willis ...

Je plaque mes lèvres contre les siennes cette fois. Je prends les devants et j'essaie surtout de faire durer ce baisé et qu'on puisse en profité tout les deux, même si je risque d'avoir un baffe avant de réussir à faire tout celà.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail Stanley

avatar

Messages : 461
Cash : 1057
Age du personnage : 22
Emploi/loisirs : Être en vacance!
Statut : Célibataire
Localisation : Isla Novela
Date d'inscription : 15/08/2014

MessageSujet: Re: RP libre- Séance de bronzage   Ven 12 Sep - 2:41

Abigail n’avait pas réalisé qu’elle avait pu réellement offensée l’homme avec ces propos, depuis un moment déjà elle le critiquait autant verbalement que mentalement sur son âge. Elle le rabaissait même le décrivant comme un morceau de viande ou une proie. Elle ne revenait pas de traiter ainsi les hommes, elle ce décevait… Elle arrêta de rire tout d’un coup prisent d’un remord. Elle n’avait pas été la plus joviale avec l’homme et elle s’en voulait… Il tenta de la rassurer;
 
- Je vois ce que tu veux dire, mais non, je ne suis pas vexé, loin de là.
 
Elle était un peu rassurée, mais au fond elle savait qu’il n’était pas tout à fait sincère. Elle avait bel et bien aperçu le petit sourire en coins un peu amusée de l’homme qui était à une proximité déroutante… Elle le trouvait encore plus beau quand il faisait cette mimique faciale. Elle se perdit dans ces penser en l’observant laissant justement son imagination dévier vers l’âge. Personne n’aimait se faire insulter de la sorte sur son âge c’était normale! Même elle, n’appréciait pas qu’on se trompe sur son âge, même quand elle voulait rentrer dans un bar au États et qu’elle n’avait pas l’âge… C’était tout de même bête…  Elle se rappela les fois où elle avait enfin triomphé pour rentrer dans une boite et qu’elle avait insulté le videur car ne savait pas bien faire son travail… Évidement sa sortie avait été brève…  Elle se rappela alors l’homme et même s’il prétendant ne pas être vexé et même moins elle avait une certaine difficulté à le croire. Elle essaya tout de même de se faire pardonner encore;

« Hum… Tes sûrs? Je m’sens quand m’me mal de t’avoir traité d’la sorte… Tes sûres que tu m’en veux pas? J’ai vraiment insinué que tu étais trop vieux pour moi et vraiment trop âgé! J’veux dire je n’ai pas été tant commode avec toi… Et je veux me faire pardonner… Tu comprends? J’suis comme sûre de t’avoir vexé parce que moi si quelqu’un m’aurait dit de quoi de la sorte je l’aurais probablement giflé… Tu vois? »
 
Elle s’était emporter et de la sorte elle s’assurait qu’il comprenne qu’elle s’en voulait de l’avoir traité aussi vilainement. Elle lui avait répondu sincèrement toujours un peu gêné de son comportement… Elle commençait vraiment à ce sentir mal alaise dans cette position… Elle tenta presque de se dégagée, l’anglaise avait l’impression d’être comme menacer, l’ancien sentiment de sécurité s’était soudainement envolée…
 
Elle voulut le repoussé gentiment quand il l’aborda;
 
- Vraiment content de te connaître, Abigail. Moi c'est Duncan. Duncan Willis ...
 
Le tout agrémenter d’un sourire et d’un… baiser! Mais voyons! Elle s’était comme sentit obliger de lui rendre le baiser, il l’avait approché et après il s’était empresser de plaquer ces lèvres contre les siennes… C’était à peine comme si elle avait eu le temps de comprendre les derniers mots. Ce Duncan était vraiment téméraire! Elle sentit que le baiser s’éternisait et elle ne voulait pas s’autoriser à l’apprécier au risque d’en redemander! Elle plaqua alors une de ces mains sur le torse du fameux Willis et l’autre contre le sable question d’avoir un appui et elle le repoussa. Elle tenta de dégager ces lèvres, commençant par enlever la main qu’il avait mise sur son visage.
 
Elle lui fit un sourire qui voulait dire « Non! Je ne crois pas » et elle lui balança sa main sur le visage. Elle s’appliqua pour ne pas le manquer et elle mis le plus de puissance qu’elle le pus dans cet position. Elle venait de le gifler et elle n’avait vraiment pas manqué son coup! Elle lui offrit un sourire de satisfaction faisant tanguer un peu sa tête de coter. Il avait du culot lui de se l’approprier! Elle ne perdit pas un moment avant de lui dire sa façon de penser;
 
« Hey le bonhomme! J’sais pas pour qui tu te prends, mais c’est certainement pas toi qui va décréter si on s’embrasse! R’garde! J’te offerts un baiser et faut croire que même si s’était géniale tu vas devoir te satisfaire. Parce que des baisers d’amateurs  elle insista sur le mot amateur comme toi, j’en ai eu assez! Ici, c’est moi qui décide si on s’embrasse alors là tu vas me faire plaisir de te bouger le cul! Parce que si ma main repart j’ai bien peur de ne pas pouvoir l’arrêter… Ta beau être vraiment « chaud » et pas mal sex… Fuck! Ce n’est pas ce que je voulais dire! Rah! J’ai tout raté! J’devais pas te complimenter! Quel conne je fais… Bon ces fichus maintenant… oublie sa sera plus simple… »

Et elle soupira ce recouchant sur sa serviette et refermant les yeux. Elle n’avait définitivement aucun talent pour les insultes…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duncan Willis

avatar

Messages : 261
Cash : 1154
Date d'inscription : 29/07/2014

MessageSujet: Re: RP libre- Séance de bronzage   Sam 13 Sep - 1:29

Durant les premières secondes, je pensais avoir réussi ce pari que je m'étais lancé. Mon idée changea rapidement. La jeune femme ôta d'abords ma main posé tendrement sur sa joue, pour ensuite la mettre contre mon torse et me repousser, mettant du même coup fin à ce baiser que nous échangions. Elle me sourit. Un sourire clair, pas besoin de parole, puis une violente gifle vint écraser ma joue. Ma tête se tournant légèrement, suivant le mouvement créé par sa main. Ça avait été douloureux, mais je crois que je l'avais mérité.

- Je crois que je le mérite.

Lui dis-je amusé avant qu'elle ne s'emporte avec un mélange d'insulte et de compliment.

« Hey le bonhomme! J’sais pas pour qui tu te prends, mais c’est certainement pas toi qui va décréter si on s’embrasse! R’garde! J’te offerts un baiser et faut croire que même si s’était géniale tu vas devoir te satisfaire. Parce que des baisers d’amateurs elle insista sur le mot amateur comme toi, j’en ai eu assez! Ici, c’est moi qui décide si on s’embrasse alors là tu vas me faire plaisir de te bouger le cul! Parce que si ma main repart j’ai bien peur de ne pas pouvoir l’arrêter… Ta beau être vraiment « chaud » et pas mal sex… Fuck! Ce n’est pas ce que je voulais dire! Rah! J’ai tout raté! J’devais pas te complimenter! Quel conne je fais… Bon ces fichus maintenant… oublie sa sera plus simple… »

Un discours dès plus méchant au début. Je la regardais pourtant avec un sourire amusé. Même fâché, elle me plaisait, peut-être même encore plus. Juste avant qu'elle foire son discours, le mot "amateur" m'a vraiment accroché. Moi j'embrasse comme un amateur ? C'était la première qui me disais ça et je pense que depuis ma première fois, on me l'aurait dit. J'avais trente ans quand même, j'étais plus un jeunot de vingt ans. Bref, la seconde partie de son discours m'amusait. Un me servait quelques compliments plutôt explicite après m'avoir jeté un tas d'insulte au visage.

- À vos ordres mademoiselle.

Dis-je d'un ton amusé. Je me retourne et replace ma serviette avant de retourner me placer sur le dos. Je ferme les yeux et laisse le soleil me grillé un peu. Quelques secondes seulement après qu'un silence ce soit installé entre nous, je tourne la tête vers elle, entre-ouvre les yeux à cause du soleil qui veut me brûler la rétine des yeux et prends la parole.

-Et si je peux me permettre, entre toi et moi, je pense que c'est toi l'amateur ici.

J'ai un sourire encore amusé sur les lèvres. L'âge jouais pour beaucoup dans ce que je venais de lui dire. Je reporte mon visage vers le soleil, fermant de nouveau les yeux. Mes mains viennent derrière ma tête pour un peu plus de confort. Je prends une grande respiration avant d'expirer. Je suis bien et en compagnie d'une fille vraiment superbe.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail Stanley

avatar

Messages : 461
Cash : 1057
Age du personnage : 22
Emploi/loisirs : Être en vacance!
Statut : Célibataire
Localisation : Isla Novela
Date d'inscription : 15/08/2014

MessageSujet: Re: RP libre- Séance de bronzage   Dim 21 Sep - 14:21

Abigail avait pleinement assumer ce qu'elle avait dit. Désormais, elle trouvait que le charme qu'il avait user pour la séduire c'était comme envoler. Il avait été grossier avec elle en l'obligeant à l'embrasser. Elle n'arrivait même pas à croire qu'elle avait fait le premier mouvement de leur "relation". Au moins, elle le regrettait armement, même qu'elle ne pensait pas en avoir mis assez, seulement détruire l'orgueil de l'homme n'avait pas suffit. Elle avait même réussie à le complimenter explicitement lors qu'elle c'était emporter. Elle se trouvait particulièrement idiote de s'être ainsi trahi. Oui physiquement il l'attirait, mais ensuite c'était un gâchis. C'était dommage, pensa t-elle, qu'un aussi beau corps soit gâcher par un mentale aussi dérangeant. Elle en était maintenant sur, il ne lui faisait plus d'effet.

Abigail penssait à faire taire le mal l'aise qui s'insinuait entre eux en changeait d'endroit sur la plage ou tout simplement en quittant l'endroit. Elle pourrait allez chez elle se changez, puis aller se faire masser dans un endroit charment qu'elle avait vu. Sa la détendrait et lui permettrais d'oublier cet incident. Elle ne tenait pas particulièrement à en garder des souvenirs. Elle n'avait jamais apprécier les hommes qui prenait trop d'initiative après sa relation avec Brayden. Ce n'est pas comme si sa la rassurait non plus.

Elle allait se relever quand elle entendit les paroles de son voisin de serviette;

« À vos ordres mademoiselle. »

Elle leva les yeux au ciel, elle avait toujours particulièrement apprécier se faire appeler mademoiselle et soudainement le titre perdait de sa valeur quand il venait de la part de ce Duncan. Comme s'il massacrait encore quelque chose de beau, du moins qu'il l'était. De plus, son attitude de valet la dérangeait. Elle n'était pas une princesse et se faire traiter de la sorte la décourageait particulièrement. Elle aimait bien trop sa vie de fille normale qui vivait avec un tantinet soit plus d'argent. Ce n'était pas comme si la royauté était une priorité non plus. Elle se décida finalement a vraiment quitter les lieux, le soleil commençais à lui donner la migraine par son manque d'hydratation. Elle reviendrait sûrement bientôt pour profiter de la si belle plage et enfin de l'eau où elle n'avait pas eu le temps de se baigner. Elle avait plus concentrer sa sortie sur son bronzage que sur le plaisir qu'allez à la plage lui procurait. Elle allait justement se lever pour au moins tremper ces pied dans le liquides rafraîchissant quand l'homme prononça une phrase qui eu le plaisir de blesser son orgueils;

« Et si je peux me permettre, entre toi et moi, je pense que c'est toi l'amateur ici. »

Quoi? Elle ? une amateur? Ce n'était que de foutaise et elle le savait. Elle était pleinement confiante en ces moyens et elle allait lui prouver qu'elle n'était pas une débutante et qu'elle savait embrasser mieux que quinconce. Elle tourna alors sa tête sur la serviette et elle haussa un sourcil septique. Elle l'examina un instant et elle prit sa décision. Elle se releva alors sur ces genoux et elle enjamba le corps de l'homme d'une jambe. La proximité des serviettes lui avait permis de ne pas trop s’égratigner les genoux. Elle avait alors une jambe de chaque coter du corps de l'homme; son bassins vis à vis le bas ventre du dis Willis. Elle empoigna alors ses bras placer derrières la tête de l'homme et l'anglaise les plaqua sur le sol les tenant fermement. Elle était consciente que s'il le voulait il pourrait facilement la repousser; il était évidement plus fort qu'elle. Elle prononça alors quelque mots;

« Ah oui? Tu crois sa... »

Elle elle envoya ces lèvres sur celle de l'homme. Elle s'appliqua à ne faire aucune erreur se remémorant ce que ces anciens amants appréciaient le plus et des conseils de sa meilleure amie. Elle ne prit pas le temps d'apprécier le moment faisant juste ce concentrer sur sa tâche pour ne faire aucune erreurs. Elle ne retira pas ces lèvres lui permettant de croire qu'elle n'était pas mal habile. Elle avait pour le moment, selon elle, fait aucune erreur l'embrassant parfaitement s'il elle pouvait user du termes.

Étrangement, même si l'homme qu'elle embrassait ne lui plaisait plus du tout, une petite lueurs vint se rallumer...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Duncan Willis

avatar

Messages : 261
Cash : 1154
Date d'inscription : 29/07/2014

MessageSujet: Re: RP libre- Séance de bronzage   Ven 26 Sep - 21:40

Je la sentais bouger à côté de moi, mais je n'y faisais plus attention. Il semblerait que j'avais raté mon coup en l'attaquant un peu trop férocement. Cette nouvelle tactique que j'avais décidé d'essayer était à éliminé de ma liste. En y pensant bien, je pense que je n'aurais pas dût essayer avec elle. C'était quand même la plus belle femme, tout âge confondu, que j'ai eu le plaisir d'embrasser. Ça avait été court, mais j'avais apprécié le contact avec ses lèvres. Quoi qu'il en soit, je sens soudainement quelqu'un près de moi et le temps d'ouvrir les yeux, je m'aperçois que c'est elle qui viens de m'enfourcher. Elle empoigne mes poignets derrière ma tête et place mes bras de chaque côté mon visage. Je ne comprends pas ce qui se passe. Elle m'empêche de bouger et même si je pourrais me défaire de son emprise à n'importe quel moment, je la laisse faire. Elle me regarde droit dans les yeux.

« Ah oui? Tu crois sa... »

Puis, elle plaque ses lèvres contre les miennes. Je comprenais maintenant sa réaction, elle réagissait à ce que je venais de lui dire quelques instant plus tôt. Malheureusement pour elle ou heureusement pour moi, c'est selon, elle avait encore mal interprêté ce que je voulais lui dire. Elle savait y faire, ça c'est certain, elle me le montrait présentement avec ce baisé. J'avais quand même plus d'expérience qu'elle dans ces choses à mon avis.

Je me laisse faire, le contact de ses lèvres aux miennes est renversant et mieux que je l'aurais imaginé. Le fait qu'elle soit sans doute la femme la plus belle et sexy que j'ai eu la chance d'embrasser influençait peut-être ma réaction, c'était possible, mais j'étais certain d'une seule chose. Je ne voulais pas que ça s'arrête. Aussi, j'avais envie de participer un peu plus !

Je bouge légèrement des bras, je réussis à me dégagé et elle pose ses mains contre mon torse. Mes mains vont se mettre sur ses genoux, puis, doucement, je commence à me redresser, avec elle au dessus de moi qui garde toujours ce contact avec mes lèvres. Alors que je me redresse, elle assise sur le haut de mes cuisses, je lui caresse les cuisses lentement. Je passe sur sa hanche, résistant à aller lui caresser les fesses parce que je n'ai pas envie qu'elle se dégage de moi, puis des hanches je lui caresse le dos. On s'embrasse maintenant à la verticale, elle assisse sur moi. Mes mains s'arrête au milieu de son dos. Je reste dans cette position avant de finalement mettre fin à ce baisé avec regret. Je recule un peu la tête pour pouvoir l'observer. Je lui souris doucement.

- Et si tu me laissais la chance de me rattraper ?

Je fais une petite pause avant de reprendre.

- Toi, moi, autour d'une table et une bonne bouteille de vin ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abigail Stanley

avatar

Messages : 461
Cash : 1057
Age du personnage : 22
Emploi/loisirs : Être en vacance!
Statut : Célibataire
Localisation : Isla Novela
Date d'inscription : 15/08/2014

MessageSujet: Re: RP libre- Séance de bronzage   Sam 27 Sep - 3:09

Abigail s'était surprise à apprécier le moment, même s'il elle se concentrait intensément sur ce qu'elle faisait, elle avait, non sans honte, pris du plaisir à partager le baiser avec l'homme. Elle aimait.... elle aimait... tout! L'homme qui l'avait dégoûter au premier abord avait soudainement tout à avoir. Comme par magie il n'avait plus rien à se reprocher comblant la demoiselle. Elle ne voulant pas cesser l'acte continuant d'échanger le baiser.

Quand il retira ces mains, Abigail le laissa faire trop absorber par le moment, elle apposa une de ses propres mains sur son torse et l'autre sur l'arrière de sa tête passant sa mains dans les cheveux de l'homme. La chaleur des mains de Duncan la réconfortait et l'émoustillait. Ces pourquoi elle ne réagit pas au contact des mains sur ses genoux qu'elle tenait portant il y a un instant. Quand elle senti que l'homme avec qui elle échange salive et bactérie se relèva, Abigail se cramponna encore plus au corps de la bête pour ainsi s'assurer de la longueur de leur baiser. Elle se lança tomber sur les cuisses de l'homme abandonnant sa première place. Lentement, les mains placer chastement sur les genoux d'Abigail se mutèrent sur ces cuisses. Le premier réflexe de la demoiselle fut de s'offusquer et elle trépigna alors sur place voulant que la caresse cesse. Cependant, elle savait qu'elle devrait si faire au risque de perdre le contacte de leur bouche. Elle décida donc de prendre plaisir au moment ne faisant qu'apprécier sans ce soucier de faire une bonne impression.

Quand les pattes de l'homme se posèrent sur les hanches de la demoiselles, elle eut une hésitation tout comme lui probablement puisse qu'elle les senti s'attarder à certain endroit. S'il devenait trop entreprenant, elle ne ferait que retirer ces propres mains pour ramasser celle de son partenaire et les diriger vers son dos. De toute façon, elle n'eut pas à le faire puisse que l'homme se ravisa continuant sa lancer en monta tendrement vers son dos. Soudain, il cessa sa course négligeant le haut du dos de la demoiselle. La simple manière qu'il avait de caresser le dos de la jeune femme la faisait frissonner lui donnant encore plus l'envie de se rapprocher. Elle diminua alors encore plus la distance entre les deux corps, caressant toujours avidement la nuque et le torse de l'ancien militaire.

Celui-ci se dégagea alors de son étreinte la laissant dans l'attente de plus. Elle l'observa un moment admirant les traits de son visage et la douceur de ces lèvres admirant les iris verts de son partenaire de baiser. Il avait cesser le contact particulier qu'il avait pour formuler quelque mot;

« Et si tu me laissais la chance de me rattraper ? »

Était-il vraiment aussi débile? Elle venait justement de lui donner cet chance de se rattraper et lu il il la gâchait en cessant ce moment de complicité. Il s'était racheter et il venait de foutre en l'air la folie du moment. Abigail enleva alors la mains qui caressait la nuque de l'homme en vint l'apposer sur son torse. Elle effectua une légère pression lui faisant comprendre qu'elle avait qu'une envie et c'était de reprendre où il avait arrêté. Cependant, il n'était probablement pas de cet avis puisse qu'il enchaîna;

« Toi, moi, autour d'une table et une bonne bouteille de vin ? »

Si l'idée lui tentait? Évidement qu'elle en avait envie, mais la simple idée de devoir bouger de sa positions de rêve ne l’enchantait plus et refroidissais ces ardeurs. Elle ne répondit pas se contentant de donner un court baisée pointu sur les lèvres de l'homme. Elle se rapprocha encore plus avant de dire à quelque centimètre du visage de l'homme;

« Mais... il faudrait que je me lèves et je suis bien là... En plus je dois passer chez moi me préparer, prendre ma douche, me maquiller, me coiffer... En plus, j'ai rien à me mettre et je sais même pas si je dois être habiller chic! Mais l'idée n'es pas révulsante... elle laissa un court moment avant d'ajouter si tu es là... »

HRP:


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: RP libre- Séance de bronzage   

Revenir en haut Aller en bas
 

RP libre- Séance de bronzage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Isla Novela :: 
Isla Novela
 :: Bord de Plage :: La Plage
-